Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Hygiène et propreté. Fin des appels d'offres papier le 1er octobre !


Publié le 18 sept. 2018 16:56:00

 

Les appels d'offres publics d'un montant supérieur ou égal à 25 k€ seront dématérialisés dès le 1er octobre.

Dès le 1er octobre , le Plan de transformation Numérique, adopté il y a un peu moins d'un an,  imposera à toutes les entreprises candidates  aux marchés publics de répondre aux appels d'offres par voie numérique. Seront ainsi concernés tous les marchés d'un montant supérieur ou égal à 25 k€. Une révolution numérique qui va notamment concerner les entreprises de services, propreté et services associés, qui souhaitent travailler avec des administrations ou des établissements publics. Même si  depuis 2010, les acheteurs ont la possibilité d’exiger une réponse numérique à leurs appels d'offres près de 70% des 300 000 appels d'offres annuels reçoivent une réponse papier.


Qu'est ce qui va changer le 1er octobre ?

Concrètement les entreprises répondant à un appel d'offres d'un montant supérieur à
25 k€ HT devront mettre en place une procédure  pour construire leur dossier de candidature, disposer des bons outils, puis déposer dans les temps sur le site du donneur d'ordres les différents documents exigés et signer électroniquement leur candidature. L'ensemble de la démarche se fera  donc au travers du « profil d'acheteur » la plateforme internet de l'entité donneuse d'ordres, soit aujourd'hui plus de 400 sites différents, dont la liste exhaustive sera publiée à partie du 1er octobre sur un site officiel.
Pour être recevables les offres devront également être garanties par une signature électronique. Il s'agit en fait d'un logiciel avec clé de codage (installé sur une clé usb) que seul le soumissionnaire peut utiliser.
Un des objectifs poursuivi par cette réforme est également de rendre plus transparent les appels d'offres et les avis d'attribution. L'acheteur se verra imposé de déposer toutes les pièces sur la plateforme et que celle-ci soient d'accès libre et gratuit pour toutes les entreprises intéressées. De même plus d'informations devront être fournies par la puissance publique une fois l'entreprise sélectionnée (nom, montant, durée...).

 

Partager l'article