Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Distribution de produits et matériels 

Qui va acheter le groupe Hedis?


Publié le 28 juin 2017 11:16:54

 

Le groupe de distribution indépendant, créé en 1991, propriété de la famille Andrevon, et qui réalise aujourd'hui plus de 163 millions d'euros de chiffre d'affaires, chercherait un partenaire auquel céder la majorité de son capital.

Dans le monde de l'hygiène le groupe Hedis bénéficie d'une belle et solide image. Une entreprise créée par Jean-Pierre Andrevon en 1991 et dirigée depuis 2014 par ses fils, Pierre-Yves qui en est le président et Jacques-Antoine, le directeur général. Selon une information révélée par notre confrère Les Echos, la famille Andrevon souhaite aujourd'hui céder la majorité des parts du groupe, qui compte 12 filiales sur tout le territoire et emploie quelque 625 collaborateurs. Cette opération, conduite par Edmond de Rothschild Corporate Finance, a pour objectif de trouver un partenaire majoritaire qui pourrait être un fonds d'investissements ou un industriel. Le groupe Bunzl, numéro 1 de la distribution de produits d'hygiène professionnels serait parmi les candidats potentiels.


Un chiffre d'affaires qui a doublé en 10 ans
Cette cession, qui concerne le deuxième acteur français du secteur, pourrait, toujours selon Les Echos, donner lieu à une valorisation de plus de 200 millions d'euros compte tenu de la très belle rentabilité du groupe. Le chiffre d'affaires qui s'établit à 162 millions d'euros pour l'exercice 2016 a doublé en l'espace de dix ans. « « Le taux de rentabilité intrinsèque est très haut. Un fonds d'investissements pourra être généreux même si le chiffre de 200 millions d'euros semble très élevé. Mais celui qui reprendra devra poursuivre les efforts. Si c'est un industriel qui rachète, Bunzl  par exemple, l'opération peut avoir du sens. Le leader français travaille avec les grandes marques professionnelles, Hedis aussi, et compte tenu de la présence d'autres grands acteurs comme Orapi Hygiène il y a peu de risque que le rachat soit bloqué pour position dominante sur le marché » note un bon connaisseur du secteur.


Des fournisseurs inquiets
Le volume d'affaires réalisé et sa couverture nationale permet à un certain nombre de fournisseurs de taille moyenne de bien travailler avec le groupe Hedis. La question pour eux est de savoir vers quelle solution va s'orienter la famille Andrevon. Une reprise par un autre gros distributeur, Bunzl pour ne pas le nommer, pourrait signer la fin de partenariats avec un groupe dynamique, fiable et sérieux en affaires.

Le groupe Hedis en chiffres

  • 162 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016 ;
  • 12 filiales réparties sur tout le territoire national avec près de 625 collaborateurs, dont 275 personnes dédiées au service commercial et 200 au service logistique ;
  • 18 entrepôts de stockage d’environ 46 000 m2 ;
  • 375 000 commandes traitées par an ;
  • Près de 20 000 articles référencés.

A lire également : Distri'Hygiène hors-série au n°310 de Bâtiment Entretien

Bâtiment Entretien n°308 : La distribution et ses nouveaux services