Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités Hygiène, Propreté, Nettoyage, Multiservice et déchets

 

L'entreprise de propreté francilienne, présente sur un millier de sites a obtenu en septembre sa certification ISO 9001.

Depuis 35 ans La Rationnelle, entreprise francilienne basée à Croissy (78), intervient en propreté et services associés auprès des bailleurs sociaux, copropriétés, mais également des donneurs d'ordres tertiaires. Elle emploie plus de 1000 collaborateurs et a réalisé 23 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017. Engagée dans une démarche RSE depuis plusieurs années, La Rationnelle a obtenu en juillet 2018 le label « Engagé RSE, niveau progression » selon la norme ISO 26 000. Cette mobilisation de l'ensemble de l'entreprise autour des thèmes RSE et développement durable se traduit notamment par un score de 95/100 dans le cadre de l'index égalité hommes/femmes qui mesure la lutte contre les discriminations et la promotion de l'égalité de traitement.

Engagement qualité et management

Une démarche qu'ont souhaité prolonger les dirigeants de l'entreprise de propreté en s'engageant dans une certification ISO 9001, obtenue en septembre. « L’impact de cette certification et de la mise en place de la démarche qualité au sein de La Rationnelle est essentiel. Au-delà d’une formalisation des pratiques qui nous permet de travailler de manière efficace et homogène, la certification répond à des critères de sélection de plus en plus demandés par certains clients. Elle apporte également aux prospects, fournisseurs et autres parties intéressées le témoignage de notre engagement dans les problématiques qualité » insiste Céline Gegou, responsable qualité au sein de l'entreprise de propreté.

A lire également :

La rationnelle décroche le label Engagé RSE

 

L'entreprise adaptée fondée il y a 10 ans en Seine-Saint-Denis spécialisée dans la collecte et le recyclage des déchets de bureaux rejoint le groupe Paprec.

L'histoire du Petit Plus, l'entreprise adaptée créée il y a 10 ans au Blanc-Mesnil par Mathieu Boullenger connait une nouvelle étape décisive dans son développement en rejoignant le groupe Paprec. Spécialisée dans la collecte et le tri des déchets de bureaux l'entreprise qui emploie une soixantaine de salariés, dont 80% en situation de handicap, et réalise 3 M€ de CA, s'est bâtie une véritable expertise à la fois dans le domaine du recyclage, mais également dans la mise à l'emploi des salariés en situation de handicap. C 'est cette double expertise que le groupe Paprec (9000 collaborateurs et 1,5 milliard d'euros de CA) veut valoriser en mettant en avant son engagement depuis plus de 10 ans dans l'économie sociale et solidaire. Ce sont actuellement 97 Entreprises Adaptées et ESAT qui sont en relation avec l’ensemble de ses 210 sites en France. Via sa filiale dédiée aux déchets du tertiaire, La Corbeille Bleue, Paprec est partenaire de Fastroad depuis 2012.

Emploi pour 40 000 personnes en situation de handicap

Par leur offre commune, les deux entreprises ont déjà permis l’embauche de huit personnes en situation de handicap et souhaitaient accélérer leur développement commun. D’où la reprise de Le Petit Plus sous la forme d’une Joint-Venture Sociale, agréée « ESUS », afin de garantir l’objectif et l’utilité sociale de l’entreprise. « Cette alliance, appuyée par la Direccte Ile-de-France permettra d’apporter une contribution

à l’atteinte des objectifs nationaux ambitieux de mise en emploi de 40.000 personnes en situation de handicap portés par la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel » se réjouit Yves Lorieux, directeur national de La Corbeille Bleue.

Mathieu Boullenger, quant à lui, pioursuit l'aventure en devenant directeur de l'économie sociale et solidaire et de directeur du réseau Le Petit Plus au sein de Paprec Group.


A lire également :

Collecte des déchets Paprec remporte le Grand Lyon

Paprec rachète Coved et devient N°3 en France

 

Le fabricant de matériels de nettoyage renforce ses positions dans le secteur de la voirie.

A l'heure où il organise le lancement mondial de sa nouvelle balayeuse compacte de voirie, Kärcher annonce le rachat de son voisin Holder, leader reconnu sur le marché des porte-outils multifonctions. Le fabricant allemand conforte ainsi sa position sur le marché des véhicules de voirie et porte-outils. « À l'avenir, nous bénéficierons des effets de synergie dans les domaines de la R&D, des achats, de la production et de la distribution pour accroître le succès des deux marques.  En tant que leader du marché des véhicules porte-outils, le groupe Max Holder dispose de compétences remarquables dans le développement et la fabrication de véhicules de voirie et complète ainsi idéalement la gamme de produits de Kärcher », déclare Hartmut Jenner, Pdg de la société Alfred Kärcher SE & Co. KG.

2,52 milliards d'euros de CA

La société Holder continuera d'être gérée comme une entreprise indépendante sur son site de Reutlingen. Tous les emplois seront maintenus. Créée en 1888, l'entreprise dispose d'un réseau bien établi, comptant plus de 250 partenaires pour la distribution et le service, ainsi que d'une forte présence en Amérique du nord. Des véhicules porte-outils de puissances variées sont disponibles et, grâce à une multitude d'outils, ils sont adaptés à de nombreuses tâches comme le balayage, l’entretien des espaces verts et la voirie hivernale.

Cette reprise, initiée en juillet dernier, intervient au moment où le groupe de Winenden entreprend le lancement mondial de sa nouvelle balayeuse compacte de voirie, la MC 250 destinée à compléter sa gamme de machines dédiées à la propreté urbaine. En 2018, Kärcher a réalisé un chiffre d'affaires de 2,525 milliards d'euros, soit le plus élevé de son histoire.

 

A lire également :

Lyon Kärcher signe son plus gros contrat

33 700 visiteurs et Kärcher sur le podium

 

Le groupe Atalian Servest a décidé de se séparer de son activité espaces verts, connue sous le nom de Pinson Paysage.

Le groupe vient d'entamer une opération de cession de sa société d'aménagement et d'entretien des espaces verts, Pinson Paysage. C'est le groupe spécialisé en capital-investissement, MBO & Co  qui mène une négociation exclusive avec le Fmeur sur un montant de 34 M€, selon les informations publiées par notre confrère Les Echos.

Pinson Paysage, qui réalise son activité en Ile-de-France et en Normandie et compte parmi les leaders du marché, a dégagé un chiffre d'affaires de 73 M€ en 2018 et table sur 82 M€ en 2019. Le groupe Atalian Servest ( 2,7 milliards d'euros de CA, 125 000 salariés) confirme ainsi, à travers cette cession du pôle espaces verts son désengagement dans des secteurs plus éloignés de son cœur de métier.


A lire également :

FM un marché de 37 milliards d'euros en Europe

Atalian devient le 5è groupe mondial de FM

 

Le grand rendez-vous biennal a confirmé l'intérêt que portent fabricants et visiteurs. 450 exposants et 25 000 visiteurs ont fait le déplacement à Berlin.

Le grand salon allemand de l'hygiène et de la propreté draine tous les deux ans à Berlin un nombre important de visiteurs professionnels venus découvrir les nouveautés du secteur. Cette année encore, le CMS, qui a fermé ses portes le 27 septembre a accueilli plus de 25 000 visiteurs venus de 80 pays et plus de 450 exposants sur quelque 30 000 m2 de surfaces d'exposition. Un nouveau record si on en croit le communiqué final qui insiste sur le nombre important d'innovations qui ont été présentées, mais aussi et surtout sur les évolutions notoires dans le domaine de la propreté 4.0 et des solutions de nettoyages durables et respectueuses de l'environnement.

Le traditionnel concours de l'innovation – Puris Innovation Awards 2019 – traduit parfaitement le tournant numérique et durable pris par les professionnels du secteur et leurs fournisseurs. En effet, ont été récompensés : un robot de nettoyage et son système d'intelligence artificielle développé par Adlatus, un robot de tonte professionnel (Husqvarna), mais également la dernière née des autolaveuses Comac et son système de traitement de l'eau, et le système Dust Stop de Hako destiné à réduire jusqu'à 90% l'émission de poussières fines par les balais.

 

A lire également :

CMS 2017 met la propreté sur les rails

CMS Berlin 2015 a tenu ses promesses