Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités Hygiène, Propreté, Nettoyage, Multiservice et déchets

 

Augmentation de salaires, primes annuelles...Les entreprises de propreté doivent en ce milieu d'année 2019 intégrer un certain nombre de nouveautés au chapitre social.

La propreté : 3è au classement des métiers qui recrutent en 2019

Au terme de la réflexion menée depuis plusieurs mois par le Gouvernement le secteur de la propreté – à la différence de celui des déchets- ne sera pas soumis à la règle du bonus-malus sur les contrats courts qui devrait entrer en vigueur dans quelques mois. D'une façon générale les métiers  de la propreté sont toujours très demandeurs de main d'œuvre  comme l'a confirmé une  récente étude de l'Insee. Sur 3,5 millions de recrutements prévus en France pour l'année 2019, plus de 102 000 concerneront le « nettoyage des locaux », juste après le « service en restauration » (103 000) et le « magasinage et préparation de commandes » (160 000).

Prime annuelle 2019-2020

Les partenaires sociaux de la branche propreté ont convenu de modifier le montant de la prime annuelle pour 2019 et 2020. Le taux permettant de calculer le montant de la prime annuelle est fixé à (en % de rémunération minimale hiérarchique mensuelle correspondant à l’échelon AS1 A) :

- 8,962 % de 1 an à moins de 20 ans d’expérience professionnelle, soit 140 € pour un salarié à temps plein pour l’année 2019 et 150 € pour 2020 ;

- 13,3846 % pour 20 ans et plus, soit 209,09 € pour un salarié à temps plein.

Pour l’année 2020, l’augmentation se fera dans les mêmes proportions pour les salariés ayant 20 ans et plus d’expérience professionnelle. Les taux précis dépendront des  résultats des négociations à venir sur la grille de salaires pour 2020.

La revalorisation de la prime annuelle interviendra au plus tôt le 1er novembre 2019, sous réserve de la publication de l’arrêté d’extension au Journal officiel.

Hausse des  salaires

La publication Journal officiel de l’arrêté d’extension, concernant la grille 2019 pour le secteur de la propreté et des services associés entérine une augmentation des salaires. La grille des salaires «2» sera applicable au 1er juillet 2019 l'4AS1 A passera à 10,30 €.

Ces salaires sont des minima conventionnels auxquels aucune rémunération ne peut être inférieure. La FEP met à disposition de ses adhérents l’accord salaires sur le portail Monde de la Propreté.

A lire également :

Les entreprises de propreté éligibles à l'Ecolabel européen

 

Le groupe Derichebourg  est la première entreprise française a signer un contrat de prêt de 130 millions d’euros avec la Banque européenne d’investissement (BEI) , destiné à contribuer au financement à long terme d’un programme pluriannuel d’investissements en France dans le domaine du recyclage et de l’économie circulaire. Ce programme pluriannuel concernera principalement l’amélioration des taux de valorisation des matières traitées, l’adaptation des broyeurs aux meilleures techniques disponibles (en matière de traitement des eaux, captation des fumées, protection contre le bruit), et la réduction de la consommation d’énergies fossiles (camions et engins de manutention). 

Ce prêt s’inscrit dans le cadre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI), appelé aussi « Plan Juncker ». Mis en place en juillet ce programme de 10 milliards d’euros de crédit est destiné à financer l’économie circulaire dans l’Union européenne, en partenariat avec cinq banques nationales de développement européennes, dont la Caisse de dépôts en France.

A lire également :

La propreté du métro sur la sellette

 

Le groupe GSF a récompensé pour la 9è année consécutive les meilleurs projets étudiants au travers des « Tremplins GSF ».

Pour leur 9è édition les « Tremplins GSF » organisé par GSF Propreté & Services Associés, ont récompensé 6 étudiants en BTS MSE (Métier des Services à l’Environnement). Ce concours de l'innovation,  qui a pour mission première de rapprocher les élèves du monde de l’entreprise, tout en valorisant les métiers de la propreté a , une fois de plus, tenu ses promesses. Après de longs mois de travail, deux équipes ont été récompensées le 24 juin dernier au siège de GSF à Sophia Antipolis, en présence de la direction générale. Les deux équipes d'étudiants de l’INHNI de Pessac (33) et  de l'INHNI de Villejuif (94), respectivement baptisés,  « Connect’Tenue » et « Handipro » ont présenté des projets innovants à destination des salariés de GSF. Le groupe de Pessac  a remporté le 1er prix et une dotation de 5 000€ pour avoir imaginé des tenues connectées pour sécuriser les collaborateurs du terrain, notamment les agents de service. L’an dernier, c'est « Virtual Clean » qui avait décroché la première place, grâce à un casque  de réalité virtuelle, qui a été déployé dans le cadre de la formation des collaborateurs GSF. Preuve que la fertilisation croisée est vecteur d’innovation !

De leur coté les étudiants de Villejuif ont développé une « box d'accueil » pour les salariés handicapés.

A lire également :

GSF récompense les étudiants innovants

 

Une chute de la demande pourrait conduire à une crise dans le secteur des papier-carton avec à la clé une facturation de la collecte.

Comme le rapporte nos confrères de l'Usine Nouvelle, reprenant des informations interne à Federec et à la Fnade – qui regroupent les professionnels de la collecte et du recyclage- la situation est très critique dans le secteur des papiers-cartons recyclables. Alors que cette activité affichait jusqu'à ces derniers mois de bons résultats, le marché est en train de s'effondrer et les stocks de proresser de façon inquiétante. L'Europe était jusqu'à présente le principal débouché des pour les excédents français (plus de 25% de la collecte) qui ne pouvaient être valorisé dans l'Hexagone. Mais depuis la fermeture du marché chinois l'Europe est elle aussi excédentaire de plus de 8,5 millions de tonnes sur 56 millions de tonnes collectées.

En cas d'augmentation des stocks autorisés de matières triées les industriels français devront suspendre leur activité.... Une perspective qui inquiètent également les collectivités dont certaines disposent de leurs propres centres de tri. Les experts considèrent que ces outils seraient les premiers pénalisés avec des produits moins qualitatifs et moins concurrentiels. Se pose également la question du coût, plusieurs entreprises annonçant dès ce mois de juillet une facturation de la collecte, comme cela avait été le cas pendant plusieurs mois en 2003 et en 1993.

A lire également :

2017, une belle année pour les recycleurs

Fnade et Federec jettent les bases d'une confédération

 

Pour marquer ses 10 ans de présence en Ile-de-France Eyrein organise à la rentrée une « Journée de l'hygiène durable et responsable ».

Présent depuis 10 ans en région parisienne, le groupe Eyrein inaugurera le 12 septembre prochain son site de Villejust (91) et organisera une « Journée de l'hygiène durable et responsable ». L'occasion pour le fabricant corrézien de convier les entreprises de propreté et ses principaux partenaires à une journée portes ouvertes (de 10 h à 20 h) sur le thème de l'innovation et de l'hygiène durable. Plusieurs tables rondes , dont une d'entre consacré à l'Ecolabel européen pour les entreprises de propreté – à laquelle Bâtiment Entretien participera- seront organisés. Les professionnels présents à Villejust pourront également découvrir des innovations dans le domaine du nettoyage et de l'hygiène, présentées plusieurs partenaires (Essity, DME, Unger, Numatic...). Un rendez-vous d'experts qui marquera la rentrée !

A lire également :

8000 m2 en région parisienne pour Eyrein

Les entreprises européennes éligibles à l'Ecolabel européen