Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Propreté urbaine. Cannes économise 12 M€ en misant sur la régie


Publié le 12 févr. 2020 16:26:32

 

Depuis 2014 la ville de Cannes a repris en interne la quasi totalité des prestations de propreté urbaine réalisant des économies tout en améliorant l'organisation du travail.

David Lisnard, maire de Cannes depuis 2014, a fait de la bonne gestion des finances de la ville un marqueur fort de son action politique. L'homme, qui se fait fort de « gérer une collectivité comme une entreprise », met en avant les économies réalisées, notamment en matière de propreté urbaine. « Sur l'ensemble de la mandature nous avons réalisé une économie cumulée de plus de 12 M€ * en ré-intégrant en régie 10 des 13 prestations de propreté urbaine. Les choses ne se sont faites dans le temps, au fur et à mesure des renouvellements de marché et en étudiant chaque fois tous les coûts associés à cette internalisation : acquisition de véhicules et matériels, carburant, formation et équipement des agents... Dans tous les cas le retour à des prestations en régie étaient plus intéressant. C'est une démarche longue dont nous avons mesuré les avantages, mais également les limites, mais au final le bilan est très positif ! » se félicite Thierry Gaudineau, directeur de la propreté urbaine et du parc roulant de la ville de Cannes. 

Alors que le maire et son équipe mettent en avant une réduction de quelque 3,5% de la masse salariale,  la direction de la propreté urbaine a dû recruter plus d'une trentaine d'agents – sur un total de 209 aujourd'hui en basse saison- pour compenser le départ des prestataires.

Des offres jusqu'à 30% à la hausse

Même si la gestion des ressources humaines et la formation incombent désormais totalement à la collectivité les responsables disent s'y retrouver, notamment en termes d'organisation. « Nous faisions certes appel à des prestataires mais un certain nombre de postes étaient doublés, notamment dans l'encadrement. De plus nous connaissons de fortes variation saisonnière avec une population qui peut être multipliée par 3 en période estivale. Nous devons donc renforcer nos effectifs, et être plus flexible dans l'organisation. Si nous avons besoin de mobiliser rapidement des agents, de faire passer des équipes d'une machine à l'autre, ou de prolonger le temps de travail, les choses sont beaucoup plus simples dans un cadre de régie avec du personnel formé, réactif et polyvalent » reconnaît le directeur de la propreté urbaine qui évoque également quelques « surprises » lors des renouvellement de marchés, avec des offres revues jusqu'à 30% à la hausse.

Externaliser n'empêche pas pour autant de rester pragmatique. Les 3 prestations confiées à des prestataires externes sont très techniques, spécifiques ou peu sujettes à de réelles économies : nettoyage des fonds marins sur une bande de 300 m, enlèvement des tags et graffitis, nettoyage des avaloirs (grilles d'égouts).

* Déduction faite des moyens humains et en matériel nécessaires à la reprise en régie des prestations

 

A lire également :

 

Partager l'article