Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Collecte et valorisation des déchets. Une filière 100% française et durable pour les masques usagés


Publié le 17 mars 2021 17:12:33

 

La société Tri.O-Greenwishes vient de mettre en place une filière intégrée de collecte, de tri et de valorisation à 100% des masques usagés.

Tri.O Greenwishes (150 collaborateurs, 15 M€ de CA) est une Pme française qui accompagne les entreprises dans la gestion, la valorisation et le recyclage de leurs déchets depuis 2010. Véritable « conciergerie des déchets », l'entreprise s’adapte aux besoins de chaque client auxquels elle propose une offre personnalisée qui intègre suivi, traçabilité, solutions innovantes et circuits courts 100% français pour le traitement et la valorisation. « Très vite à la sortie du 1er confinement nous avons été sollicités par nos clients pour prendre en charge les masques usagés en polypropylène (masques chirurgicaux à usage unique) qui représentent aujourd'hui un gisement de 10 000 t par mois en France ! Pour les masques comme pour tous les autres déchets que nous collectons sur le site de nos clients nous avons voulu trouver une solution de proximité et française permettant une valorisation à 100% du produit. Le partenariat que nous avons mis en place avec deux entreprises des Hauts-de-France, Cosmolys et Baudelet Environnement répond parfaitement à ces exigences » se félicite Matthieu de Chanaleilles, Pdg de Tri.O Greenwishes (Groupe TGW). La solution s'appuie d'abord sur les services mis en place par la société : accompagnement à l’installation sur site de poubelles d'apport volontaire « spéciales masques », collecte avec un camion dédié tous les 15 jours, stockage et isolement pendant 10 jours avant le sur-tri dans le centre de tri de TGW à Gennevilliers (unité de 2 500 m2, digitalisée et connectée). Au terme de cette quarantaine, les masques usagés vont être traités aux UV pour assurer une décontamination avancée.  Ils seront ensuite triés puis pesés sur une chaîne dédiée afin de débarrasser les lots de tous les déchets parasites (papiers, plastiques, mouchoirs, gants…).

Des tapis de sol pour voitures

« Une fois le sur-tri effectué, nous acheminons ces masques vers le site de Cosmolys, notre partenaire spécialiste du traitement des Dasri et un des seuls recycleurs sur le marché à avoir la capacité de séparer les différents composants des masques chirurgicaux : polypropylène, métal, élastane. Cosmolys broie et hygiénise à haute température les masques puis sépare les différentes matières composant le masque. 100% du polypropylène est alors envoyé chez Baudelet Environnement, autre entreprise spécialisée dans la valorisation des plastiques notamment. Celui-ci sera broyé et extrudé pour donner naissance à des billes de PP qui seront utilisées par exemple pour fabriquer des tapis de sol dans l'industrie automobile. En fin de cycle nos clients ont accès à leurs données de recyclage tous les mois grâce à un Reporting complet. Nous sommes dans une circularité parfaite avec une solution vertueuse sur le plan environnemental, mais également d'un point de vue économique » ajoute le dirigeant de Tri.O Greenwishes.

L'offre de recyclage des masques chirurgicaux garantit une traçabilité et une recyclabilité sans faille facturée sous forme d'un abonnement mensuel dont le montant varie entre 250€ à 1 000 € selon les volumes traités et la fréquence de collecte.

A lire également :

 

Partager l'article