Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités Hygiène, Propreté, Nettoyage, Multiservice et déchets

 

Les Laboratoires Anios et  Ecolab ont plus de doublé la capacité de leur centre d’excellence Luce Letartre, situé à Sainghin-en-Mélantois, dans le nord de la France

Le 11 septembre dernier deux ministres ont fait le déplacement sur le site Anios de Sainghin-en-Mélantois (59) pour inaugurer le plus grand centre de recherche et développement d’hygiène en Europe pour le secteur de la santé. Franck Riester, ministre délégué au Commerce extérieur et à l'attractivité de la France, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l'Industrie, se sont rendus sur le centre d'excellence Luce Letartre, siège de la R&D dont la superficie est passée de quelque 800 m2 à plus de 2 000 m2. Les Laboratoires Anios, filiale du leader mondial Ecolab, doublent ainsi la capacité d’innovation et de recherche du groupe et accélérant la mise sur le marché de produits essentiels à la prévention d’infections, et contribuer à la protection de la santé publique.  

« Ce centre de recherche Ecolab-Anios est le seul en Europe à intégrer des laboratoires spécialisés en chimie de formulation, microbiologie, chimie analytique et en virologie, expertise nouvellement ajoutée à l’éventail des capacités du groupe Ecolab. Equipé de technologies de pointe, il est non seulement dédié à la conception des produits d’hygiène destinés à la prévention des infections, mais également à la réalisation de tests afin de démontrer l’efficacité des produits Ecolab et Anios vis-à-vis des germes émergents présents dans les établissements de santé. Il est à noter que l’ensemble des laboratoires du centre de recherche travaillent sous double certification GLP et ISO:17025, a qui en font des laboratoires reconnus sur la scène internationale » se sont félicité les dirigeants de l'entreprise.

Augmentation significative de la production

Construit en 2012, le centre de recherche dispose désormais d'une capacité accrue. Grâce aux 37 collaborateurs dédiés et aux technologies de pointe mise en œuvre, le centre d’excellence pourra conduire plus de 22 000 tests par an et continuer à réaliser les enregistrements de produits dans les différents pays grâce à des données robustes.  Au cours des derniers mois, afin d’accompagner les établissements de santé dans leur lutte contre le virus SARS-CoV-2, Ecolab et les Laboratoires Anios ont augmenté significativement leurs capacités de production de solutions de désinfection et de prévention des infections. Depuis février 2020, le site de Sainghin-en-Mélantois, situé dans le nord de la France, opère 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Il est ainsi parvenu à accroitre sa production totale de 20% et à doubler la fabrication de gel hydroalcoolique afin d’approvisionner au mieux le marché français et autres régions du monde.

A lire également :

 

 

Publi Information

Kärcher : s'engager pour innover durablement


Publié le 16 sept. 2020 15:23:00

 

Dotée d’un nouveau plan stratégique à cinq ans (voir Bâtiment Entretien n° 329, juillet-août 2020), la marque Kärcher n’a pas ménagé ses efforts au cours des tout derniers mois, revenant dans la course malgré la pandémie et son impact économique.

Voir l'article complet

 

Créé en 2010 le groupement Equipage voit 10 de ses adhérents le quitter pour créér une nouvelle structure Phyléo.

L'univers de la distribution des produits d'hygiène est en constante évolution. La crise sanitaire qui a mis et maintien encore en tension bon nombre d'entreprises ne sera sans doute pas étrangère à une redistribution des cartes  et à une évolution des relations clients-fournisseurs. C'est le groupement Equipage, fondée il y a tout juste 10 ans, en 2010, qui vit aujourd'hui le départ de 10 de ses adhérents : Atlantic Hygiène, Baudouin, Blot, Daum internationale, Distrep, Jm Hygiène, Hygitec, Sodipec, Tort, UDJ13.

« Equipage fut pour nous une belle aventure, dans laquelle aujourd’hui certains d’entre nous ont du mal à se retrouver. Nous avons donc décidé de quitter le groupement tout en lui souhaitant le meilleur pour les années à venir. A ce jour, une dizaine d’anciens adhérents a souhaité se retrouver autour d’un nouveau projet et d’une nouvelle structure à laquelle se rajoutent sept autres sociétés indépendantes toutes issues du monde de l’hygiène. D’autres contacts sont en cours et nous nourrissons l’espoir de doubler ce nombre d’ici fin 2021. A ce jour, le chiffre d’affaires consolidé des 17 sociétés fondatrices dépassent 30 millions d’euros. Notre ambition est de créer un groupement très économique, fort d'une structure allégée, en mettant l’homme au centre de nos préoccupations afin que nos adhérents et nos partenaires fournisseurs puissent s’y retrouver autant humainement qu’économiquement. Phyléo l’hygiène autrement vient donc de voir le jour. Phyléo étant défini comme une valeur de partage, c’est le souci de l’autre qui implique respect et sens du devoir et toujours dans la réciprocité » précisent les distributeurs réunis autour de Jean-Luc Kretz président de cette nouvelle entité.

A lire également :

 

L'industriel corrézien s'est engagé dans un plan d'investissement de 6 M€ sur 3 ans, notamment pour ses activités de R&D.

Décidé et engagé avant le début de la crise sanitaire, le plan d'investissement entrepris par la société Eyrein (lien 1) s'inscrit pleinement dans le contexte actuel. « La crise n'a fait que valider notre stratégie qui s'appuie sur une offre de produits normés et efficaces.Nous avons quasiment doublé les moyens mis en R&D en investissant notamment sur les brevets, les certifications Ecocert (lien 2) et Ecolabel (lien 2), et en réalisant un gros travail sur les biocides qui doivent répondre à une règlementation très contraignante. Le ticket d'entrée est élevé mais c'est une garantie essentielle pour continuer à se développer. Aujourd'hui une dizaine de collaborateurs dédiés pilotent cette R&D qui bénéficie également d'outils très performants » détaille Pierre-Alain Magne responsable du développement.

L'autre volet de ce plan, triennal d'investissement concerne plus directement l'outil de production avec la mise en place de deux robots implantés en fin de chaîne pour assurer la mise en carton et la pelletisation, avec l'aménagement de nouveaux quais de déchargement, mais également grâce à la refonte totale de la partie fabrication sur le site de la Croix Saint-Pierre.

Ces évolutions pourront ainsi garantir une augmentation sensible des capacités de production mais également la possibilité de  réagir plus rapidement face à des demandes qui peuvent être importantes comme l'a montré la crise sanitaire de ces derniers mois. Poursuivre la modernisation de l'outil de production permet aussi et surtout à Eyrein de réduire de façon importante la pénibilité des salariés présents sur les chaines.

A lire également :

 

3D et Désinfection. Parasitec 2020 reporté d'une année


Publié le 16 sept. 2020 15:12:41

 

Le salon Parasitec qui devait se tenir du 17 au 20 novembre prochain a finalement été reportée aux 17,18 et 19 novembre 2021.

Après SantExpo, et Interclean pour ne citer qu'eux, la pandémie de Covid-19 aura également contraint les organisateurs de l'édition 2020 de Parasitec   a annuler l'évènement qui était prévu du 17 au 20 novembre prochain à Paris. Une décision dictée par la sagesse compte tenu des grandes incertitudes qui pèsent sur toutes les manifestions publiques à un moment où la diffusion du virus s’accélère. Pour ne pas priver trop longtemps les professionnels de la 3D, français et étrangers fidèles à ce grand rendez-vous biennal, les organisateurs ont annoncé que le salon se tiendrait finalement en 2021 du 17 au 19 novembre, au même endroit, sur le site du Paris Event Center, porte de la Villette à Paris.

A lire également :