Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Produits d'hygiène. Une nouvelle usine de ouate pour Global Hygiène ?


Publié le 31 mars 2021 14:25:00

 

Global Hygiène a annoncé la signature d’un accord exclusif avec Etex en vue de la cession de son site de Bègles.

Présent dans le domaine de l’hygiène et de l’essuyage à usage unique (papier toilette, essuie-tout, draps médicaux, mouchoirs, serviettes,…), le groupe Global Hygiène dispose en France de deux sites de transformation de produits finis à base de ouate  (Dijon et Angers), et d’une papeterie récemment lancée sur le site de Charavines (38). La reprise du site de Bègles (33) lui permettrait d’intégrer verticalement une activité de production de ouate de cellulose recyclée, en installant une machine d’une capacité de 30 000 tonnes.

La vente définitive devrait intervenir rapidement après l’obtention par Global Hygiène d’un permis de construire et d’une autorisation d’exploiter.

« Le lancement du site de Charavines, au cours du premier confinement en mars 2020, a été un challenge passionnant qui a mobilisé tout le groupe. Son succès nous a permis de devenir le premier producteur français de ouate pure pâte. Avec Bègles, nous souhaitons compléter notre dispositif d’une production de ouate de cellulose recyclée, indispensable sur le marché professionnel, où nous opérons. Ce projet contribue au développement durable, en permettant une réutilisation exhaustive des différentes ressources matérielles du site, et conforte les filières de recyclage de la région Nouvelle Aquitaine. La taille du site (6 hectares) permet d’héberger non seulement une papeterie, mais aussi une transformation, ouvrant la voie à la création de 40 emplois à partir de 2023 et de 50 emplois supplémentaires dès 2024 » note Luc Brami, dirigeant de Global Hygiène.

Alerte sur le papier toilette...

L'interview de Walter Schalka, directeur général de Suzano Papel e Celulose, premier producteur mondial de pâte à papier, à l'agence américaine Bloomberg a fait couler beaucoup d'encre. Reprise économique plus rapide que prévu en Chine, engorgement du trafic maritime, pénurie de conteneurs...Tous les ingrédients sont en place pour tirer le signal d'alarme du côté des industriels et des distributeurs qui prévoient une augmentation d'au moins 5% des prix du papier toilette avec un ralentissement de la production qui font craindre à certains une pénurie ou au moins des difficultés d'approvisionnement. Peut-on dire pour autant que la consommation a explosée ? « Non, note un industriel du secteur. Mais avec le confinement et le télétravail nous avons assisté à un report de la consommation AFH ( hors foyer) vers les achats en points de vente publics ».

A lire également :

 

Partager l'article