Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Entreprises de nettoyage. Un nouveau président pour ISS France


Publié le 11 sept. 2019 10:26:00

 

Antoine Namand, président de ISS France depuis janvier 2013 vient de céder son fauteuil à Richard Dujardin.

Antoine Namand, président d'ISS France depuis le 1er janvier 2013 vient d'être remplacé par  Richard Dujardin (photo), le 1er septembre 2019. Le nouveau patron pour la France du groupe mondial leader dans la propreté et les services associés, occupait depuis 2013 la fonction de directeur général international du groupe de transport Transdev (13 pays, 1,8 milliard d'euros de CA).  Auparavant M.Dujardin avait intégré le groupe Veolia en 1992 où il a occupé, à partir de 2000, des postes de direction générale à l’International, notamment au Royaume-Uni, Irlande et Benelux.

Comme nous l'évoquions il y a quelques mois le groupe danois s'engagé, fin 2018, dans une ré-organisation en profondeur qui l'a conduit à se séparer de 20% de ses effectifs et de se retirer de 13 pays dans lequel il était présent. Une restructuration visant à améliorer la rentabilité d'ISS qui a également impacté la filiale hexagonale, même si la France compte parmi les implantations stratégiques pour le leader mondial. Une réorganisation des directions régionales et des agences a été conduite à partir du printemps dernier en regroupant et optimisant notamment les services supports et administratifs.

ISS Hygiène et Prévention bientôt cédée ?

Par ailleurs, il y a un peu plus d'un an, ISS annonçait la cession imminente de sa branche Hygiène et Prévention. La vente au groupe de mainteance Ortec n'ayant pu être finalisée l'activité s'est donc poursuivie ces derniers mois au sein d'ISS sans abandonner l'idée du groupe de recentrer sur son cœur de métier et ses grands comptes.

Il y a quelques jours ce projet a pris une nouvelle tournure avec l'annonce d'ISS de «conférer à Weinberg Capital Partners une exclusivité en vue de finaliser un accord pour la cession de sa filiale Hygiène et Prévention en France ». Comme le précise le communiqué diffusé le 6 septembre : « Ce projet de cession est donc en ligne avec la stratégie d’ISS de recentrage sur ses activités stratégiques cœurs de métier, à savoir le développement des services intégrés aux infrastructures (Facilities services) et ses clients grands comptes - ainsi que sur la poursuite du développement de ses activités sur le marché français. Weinberg Capital Partners est une société de gestion indépendante disposant de plus d’un milliard d’euros d’actifs sous gestion. Cette acquisition illustre parfaitement sa stratégie visant à investir dans des ETI françaises se distinguant sur leur marché par des savoir-faire reconnus. »

La finalisation de cette transaction sera soumise à l’approbation des autorités de concurrence, et sera précédée des consultations habituelles des organisations représentatives du personnel .

A lire également :

 

Partager l'article